Évolution

Immigration : Pegida-Québec donne l’exemple en retournant vivre en Mésopotamie

28 mars 2015
fs
Le nouveau lieu de résidence de Pégida-Québec − Crédit image : Brian Harrington

Outrés par la présence de gens issus de l’immigration dans la province, les membres du groupuscule Pegida-Québec ont décidé ce matin de prêcher par l’exemple en retournant vivre dans les terres de leurs ancêtres, soit près des rives de la rivière Euphrate en Mésopotamie.

C’est sous le regard sévère des policiers qu’une centaine de sympathisants racistes ont plié bagage et dit adieu à leurs familles avant de s’embarquer dans un navire à voile et mettre le cap vers le Croissant fertile, cette région aujourd’hui occupée par l’Irak qui a jadis été le berceau de la civilisation humaine.

«Puisque nous sommes opposés à toute forme d’immigration, nous avons l’intention de renouer avec les racines de nos ancêtres et devenir des chasseurs-cueilleurs arpentant le Levant à la recherche de nourriture», a expliqué un porte-parole.

«Nous voulons passer un message : le racisme est incompatible avec les valeurs québécoises, il doit donc se réformer ou quitter l’Occident. C’est pourquoi on décâlisse.»

Les membres les plus extrêmes de Pegida-Québec ont annoncé leur intention de pousser l’idéologie jusqu’au bout en vivant comme des animaux humanoïdes dans les branches d’arbres de la corne de l’Afrique, puis de retourner à l’état de molécule organique proliférant près des courants d’eau chaude du fond de l’océan.

«Après quelques milliards d’années, il n’est pas impossible qu’on décide de régresser jusqu’à prendre la forme d’atomes prisonniers de la singularité précédent le Big Bang, a indiqué un homme au crâne rasé qui a préféré ne pas s’identifier. Mais il n’y a rien de coulé dans le béton encore.»

Au moment de mettre en ligne, les membres de Pegida-Québec étaient refoulés à la frontière irakienne.


Inscrivez-vous!
MÉTÉO

États-Unis : Une tempête apocalyptique laisse 10 centimètres de neige

27 janvier 2015
tempete
«Les flocons tombaient, les thermomètres affichaient -5 et l'asphalte des rues était presque entièrement invisible.» − Crédit image : Phillip Kalantzis Cope

Bords de pantalons souillés par la slush, autobus en retard de plusieurs minutes, vent relativement froid : le nord-est des États-Unis avait des allures de monde post-cataclysmique ce matin après qu’une tempête de neige historique eut laissé au moins 10 centimètres de neige sur son passage.

«Les flocons tombaient, les thermomètres affichaient -5 et l’asphalte des rues était presque entièrement invisible, a sangloté une survivante rencontrée par l’un des huit correspondants du Navet dépêchés sur place. J’ai cru mourir, mais le Seigneur en a décidé autrement.»

La catastrophe météorologique, qui n’a aucun précédent dans les annales, a même forcé des enfants à fabriquer des bonshommes de neige aux formes vaguement humaines devant leur maison pour signaler leur détresse psychologique. «Je vais vivre avec cette vision de mon fils qui court partout en essayant d’attraper les flocons avec sa langue pour le reste de mes jours», a affirmé une rescapée.

«Un déchaînement météorologique», a titré le New York Times, tandis que CNN a annoncé avec raison «un véritable carnage de neige», la dizaine de centimètres s’annonçant certainement comme la tempête du siècle.

Au moment de mettre en ligne, le président américain Barack Obama enjoignait ses compatriotes à se serrer les coudes, assurant que «les États-Unis allaient se relever» de cette catastrophe.




Voyages

Un Saoudien intercepté aux douanes avec une valise pleine de valeurs moyenâgeuses

26 janvier 2015
1605908761_623ebe05b9_o
«On lui demande simplement de ne pas importer ces valeurs-là au Québec.» − Crédit image : Vince Alongi

Un citoyen de l’Arabie saoudite a été intercepté par les douaniers de l’aéroport de Montréal ce matin alors qu’il tentait d’importer au pays une valise pleine de valeurs moyenâgeuses.

L’homme, qui a déclaré être neurochirurgien, transportait dans ses bagages un kilo de flagellation arbitraire, dix sachets de charia en poudre et au moins cinq interdictions de conduire pour les femmes. En poussant plus loin leur fouille, les agents ont aussi découvert une collection de fatwas sur les mécréants et un guide pratique sur la lapidation des pécheurs.

«Il a travaillé longtemps en Arabie saoudite, a expliqué un porte-parole des services frontaliers. Peut-être a-t-il été imprégné des coutumes locales… On lui demande simplement de ne pas importer ces valeurs-là au Québec.»

Rappelons que l’importation de valeurs moyenâgeuses, préhistoriques et néandertaliennes est formellement interdite au pays, tandis que celles visant les périodes de la Renaissance, de la Révolution industrielle et de l’Empire byzantin font l’objet de restrictions. Les valeurs du terroir et de la Conquête sont quant à elles permises.

Au moment de mettre en ligne, l’Arabie saoudite faisait pression à l’OMC pour faire lever l’interdiction d’importation par le Canada.