Vie privée

Zuckerberg «déçu» qu’un homme interdise à Facebook d’utiliser son image sans consentement écrit

19 juin 2013
zuckerberg

Le grand patron de Facebook Mark Zuckerberg a indiqué ce matin être «profondément déçu et sous le choc» de constater qu’un homme de Laval refuse catégoriquement de permettre à Facebook d’utiliser son nom, son image ou toute information personnelle en publiant après avoir publié sur son mur des articles du code de la propriété intellectuelle.

«Oh great, here we go again, a soupiré le milliardaire en parcourant le fil d’actualité du Lavallois. Encore des images qu’on pourra pas utiliser à des fins commerciales sans autorisation du sujet… Comme si j’avais besoin de ça aujourd’hui, moi.»

L’homme de Laval, qui utilise Facebook gratuitement et volontairement depuis cinq ans pour communiquer avec ses amis, organiser des événements, retrouver des membres éloignés de sa famille, chercher du travail, faire connaitre ses opinions politiques, publier des photos, découvrir des groupes de musique et débattre avec des collègues, a en effet publié sur son mur hier une longue tirade dans laquelle il menace le réseau social de poursuites pour «atteinte à [sa] vie privée».

«Honnêtement, des fois je me demande si ça vaut la peine de continuer, a laissé tomber Zuckerberg à la lecture du manifeste. À quoi bon créer un réseau social mondial si c’est pour que tous nos usagers nous mettent de tels bâtons dans les roues? Je me sens trahi.»

L’inventeur du réseau social le plus populaire au monde a rappelé que Facebook ne pourrait pas survivre sans «utiliser de façon commerciale la photo de profil d’un gars qui s’est fait prendre en photo devant une Civic garée dans un stationnement du boulevard St-Martin Est».

«C’est vraiment un coup dur pour notre compagnie, surtout que le code de propriété intellectuelle cité dans le statut a vraiment force de loi et qu’on est absolument forcé de s’y soumettre, a admis Zuckerberg. J’espère que les autres utilisateurs ne le suivront pas dans ces démarches, parce que ça pourrait vraiment nous forcer à modifier nos pratiques.»

Au moment de mettre en ligne, le Lavallois continuait de courageusement protéger sa vie privée en téléversant sur Facebook toutes les photos du dernier souper en tête à tête avec sa blonde ainsi que celles de son bébé naissant.


Inscrivez-vous!