Ballon rond

Turban : les Québécois soulagés de ne plus avoir à entendre parler de soccer

15 juin 2013
soccer

Après que la Fédération québécoise de soccer ait renversé sa décision d’interdire le port du turban, les Québécois ont indiqué aujourd’hui par voie de communiqué qu’ils étaient «bien contents de plus avoir à entendre parler de soccer».

«On a essayé pendant quelques jours de faire semblant, mais plus ça allait, plus ça paraissait qu’on se crissait ben raide de ce sport de moumounes-là, a indiqué la population. Nous sommes heureux de la décision de la FQS, puisqu’elle nous permettra de retourner à notre bonne vieille habitude de rire des joueurs qui fakent et de faire croire à nos cousins italiens qu’on s’intéresse à l’Impact.»

«Je commençais presque à trouver ce sport intéressant, a expliqué un Québécois en entrevue. Sérieux, ça fait peur! Là, on pourrait tu se concentrer sur les vraies affaires? Genre un sport d’hiver sur patin encore pratiqué encore en juin?»

«Bon, c’était pas complètement désagréable et c’est vrai qu’il existe un certain attrait à comparer les différentes formations tactiques des pays européens par rapport aux sud-américains, a admis un homme croisé sur l’avenue du Mont-Royal. Mais je pense que je parle au nom de tout le monde quand je dis qu’on est juste content de pouvoir tourner la page sur cet épisode : maintenant, faut aller de l’avant et se concentrer sur la puck. La high slot se dégagera pas toute seule!»

Quant à Option nationale, son porte-parole a indiqué au Navet que «si le Québec était indépendant de la planète Terre, la FSQ n’aurait pas à se soumettre aux diktats de la FIFA, une entité étrangère».

Au moment de mettre en ligne, plusieurs experts consultés par Le Navet confirmaient «sans le moindre doute» qu’avec ou sans turban, toutes les maudites games de soccer finissent quand même 0-0.


Inscrivez-vous!