Austérité 2.0

Compressions chez Twitter: le nombre de caractères permis passera à 118

14 juin 2013

Après avoir dévoilé des résultats financiers en-deça des attentes, le site de microbloguage Twitter a annoncé ce matin que le nombre de caractère permis sur son populaire service passera de 140 à 118, une décision «difficile, mais nécessaire», selon l’entreprise.

Les dirigeants de Twitter, qui doivent composer avec la forte concurrence du service de vidéos Vine, ont admis que la réduction du nombre de caractère des gazouillis a été prise «d’abord et avant tout pour des raisons économiques».

«Ce 22 caractères de moins permettra de libérer de l’espace sur nos serveurs, a expliqué le président. Les gigabytes inutilisés seront ensuite revendus à fort prix au gouvernement américain pour son programme de surveillance des citoyens: vous savez, ça prend de l’espace disque en maudit pour enregistrer les conversations privées de toute une nation.»

«On est sûr et certain que la communauté internet sera parfaitement à l’aise avec l’idée que nos serveurs servent désormais à les espionner», a-t-il ajouté.

Le président de Twitter a par ailleurs nié les rumeurs voulant que l’utilisation de mots-clics devienne bientôt payable à l’utilisation et que les traditionnels Follow Friday soient désormais réservés aux utilisateurs dont le compte est authentifié. «Pour l’instant, nous n’avons pas l’intention de mettre en oeuvre ces mesures, mais la situation sera réévaluée dans quelques mois», s’est-il contenté de dire.

Au moment de mettre en ligne, des milliers de gazouilleurs enragés prenaient Twitter d’assaut pour exprimer leur colère, mais les trois quarts des messages coupaient abruptement à 118 caractères, les rendant ainsi incompréhensibles.


Inscrivez-vous!