Ça roule

Formule 1: de violentes retombées économiques font plusieurs morts au centre-ville

9 juin 2013

De violentes retombées économiques liées au Grand Prix de Formule 1 ont causé la mort d’au moins quatre personnes au centre-ville de Montréal cet avant-midi, une tragédie «malheureuse mais nécessaire», selon les promoteurs de l’événement.

Les passants ont été littéralement ensevelis sous d’immenses blocs de billets de banque américains expulsés de l’île Ste-Hélène peu avant le départ de la course, ont confirmé les enquêteurs de la police. «Ça fait des années qu’on prévient les gens qu’il y aura d’importantes retombées le week-end du Grand Prix, mais on dirait que le message ne passe pas, a affirmé un porte-parole. Nous espérons que cette tragédie servira d’avertissement et que la population se protègera davantage l’an prochain.»

«Les retombées économiques doivent être manipulées avec soin, de préférence par des gens d’affaires spécialisés dans la haute finance, a martelé le porte-parole. Quand de simples passants ne prennent pas leurs précautions, ça donne des drames comme celui d’aujourd’hui. C’est navrant.»

Bien que les retombées économiques des grands évènements internationaux ont tendance à être nettement exagérés par la communauté d’affaires, le phénomène n’en reste pas moins dangereux, a indiqué au Navet un professeur d’économie. «Les citoyens n’ayant pas un compte de banque en Suisse sont particulièrement à risque», a-t-il expliqué.

Rappelons que l’an dernier, des centaines de marginaux et de contestataires ont été préventivement éloignés du site des retombées économiques du Grand Prix par les autorités afin de leur «éviter des blessures».


Inscrivez-vous!