Maudite drogue sale

André Boisclair «profondément indigné» par la consommation de drogue de Rob Ford

8 juin 2013
boisclair

L’ancien chef du Parti Québécois André Boisclair se dit «profondément indigné» par les allégations selon lesquelles le maire de Toronto Rob Ford serait un fumeur impénitent de crack cocaïne sur les heures de bureau.

«Ben voyons donc! s’est scandalisé l’homme politique en entrevue au Navet. Qui fait ça, consommer de la maudite drogue sale en exerçant une charge publique? Il faut vraiment manquer de jugement pour faire usage de substances illicites tout en occupant un poste aussi important que maire de la plus grande ville du pays, ou bien membre du conseil des ministres du Québec.»

«Quiconque aspire à exercer le noble métier d’élu doit montrer patte blanche, a tenu à préciser celui qui a déjà battu l’actuelle première ministre dans une course au leadership. Il serait impensable qu’un décideur important soit aussi amateur de drogue, hein?»

Au moment de mettre en ligne, M. Boisclair, qui a été nommé délégué général du Québec à New York par les péquistes, s’apprêtait à s’indigner d’une récente nomination partisane du gouvernement Harper. «Je comprends pourquoi le peuple est cynique», a-t-il assuré.


Inscrivez-vous!