Démocratie représentative

Les électeurs de Rob Ford perdent le droit de vote, tranche Élections Canada

1 juin 2013

Expliquant que «la démocratie est en danger» et que «l’exercice du scrutin universel a visiblement des limites», Élections Canada a indiqué cet après-midi que tous ceux qui ont voté pour Rob Ford aux dernières élections municipales de Toronto n’auront plus le droit de participer aux scrutins du pays, «même pas aux élections scolaires».

«Même si notre organisme a été créé pour s’assurer que chaque citoyen ait le droit d’exprimer son point de vue politique, nous considérons que ceux et celles ayant voté Rob Ford en 2010 ont dépassé les limites et que leurs opinions sont une menace directe au bon fonctionnement de la démocratie canadienne, a dit le patron lors d’une conférence de presse. Franchement, on ne peut pas être un pays sérieux avec du monde de même.»

Élections Canada a rappelé que le maire Ford a été impliqué dans une série de scandales. «Il conduit son VUS en textant, il s’engueule avec des chauffeurs de tramway, il rate les séances du conseil municipal pour coacher une équipe de football, il apparait saoûl dans des cocktails de financement, il traite les journalistes de vermine, il pince les fesses d’une candidate à la mairie…» a énuméré le patron après avoir pris un grand souffle.

«Est-ce que j’oublie quelque chose? Ah oui, c’est vrai: il fume du crack devant une caméra avec des revendeurs de drogue, a ajouté le patron, sarcastique. Y a-t-il des questions quant à notre décision? Non? Parfait.»

Au moment de mettre en ligne, Rob Ford s’apprêtait à démissionner et le premier ministre Stephen Harper annonçait qu’il le nommait au Sénat en raison de son «expertise en déviation de questions corsées».


Inscrivez-vous!