Beautés urbaines

Le boulevard Taschereau remporte un prestigieux prix d’urbanisme

30 mai 2013

Sans surprise, le boulevard Taschereau a remporté le prestigieux prix Le Corbusier, remis annuellement par la MIT School of Architecture pour souligner une réalisation urbaine remarquable de l’Amérique du Nord.

«Plusieurs éléments ont pesé dans la balance, a confié au Navet Peter Calthorpe, président du jury, en parlant de cette artère qui relie Candiac à Longueuil. Nous avons particulièrement apprécié la convivialité pour les piétons, eux qui n’ont que six voies rapides à traverser pour aller d’un magasin à l’autre, et qui disposent de deux traverses sur 6,5 kilomètres.»

«Il va sans dire qu’il s’agit de l’une des réussites urbanistiques majeures du Québec, reconnaît l’historien Éric Boulet, président de la Société historique et culturelle du Marigot. Déjà à l’époque de la construction, on entrevoyait le fort potentiel du boulevard comme espace de vie.»

«Je trouve qu’au Québec, on manque de confiance en nos capacités, a poursuivi l’historien, qui espère que cet urbanisme typiquement québécois rayonnera ailleurs dans le monde. Avec Taschereau, de grands bâtisseurs visionnaires ont su nous donner le goût de grandir comme peuple : j’ai toujours pensé que c’était notre équivalent des pyramides de Gizeh!»

L’élégant boulevard Taschereau compte plus de 400 commerces, mais c’est finalement le majestueux cinéma Guzzo à la hauteur de Greenfield Park qui a fait pencher la balance en sa faveur.

«Quand on s’est promené sur le boulevard avec le jury, ça a été le coup de foudre, a avoué Peter Calthorpe. Comment être insensible au Guzzo et à la force tranquille du Mail Champlain? Il y a vraiment un travail d’introspection important dans l’architecture, et c’est pour cette raison que Taschereau était dans les favoris cette année», a poursuivi celui qui confie avoir également songé au Quartier Dix30 et au boulevard Wilfrid-Hamel à Québec.

Selon des chercheurs de l’Institut d’urbanisme de l’Université de Montréal, la reconnaissance des avancées urbanistiques du boulevard Taschereau pourrait inspirer la mairie de Paris à repenser les Champs-Élysées «pour les rendre plus vivables et humains».


Inscrivez-vous!