Réseaux sociaux

«Build it, and they will come», se répète nerveusement le créateur d’un nouveau réseau social

27 mai 2013
reseau

Un entrepreneur ayant consacré l’essentiel de ses économies à la création d’un site web novateur permettant de «partager des photos et échanger des messages» se répète nerveusement le célèbre mantra «Build it, and they will come», a pu confirmer Le Navet.

Parcourant la liste des fonctionnalités de son site, dont le développement a coûté «dans les six chiffres» et qui obtient jusqu’à maintenant un total de dix visiteurs uniques par jour, l’homme a essuyé une perle de sueur sur son front. «J’ai un logo glossy avec une grosse lettre en majuscule, un slogan incluant le terme 2.0, un service de messagerie et de partage de photo, a-t-il énuméré. C’est sûrement juste une question de temps avant que les gens s’abonnent par dizaines de milliers!»

Celui qui se décrit comme un «visionnaire» se dit en effet confiant quant aux chances de voir l’ensemble de la communauté numérique «sauter à pieds joints dans l’avenir d’internet». Parsemant ses phrases d’expressions telles «bookmarking social», «joignez la conversation» et «réseautage interpersonnel», l’homme a indiqué que son site allait «révolutionner la façon dont l’être humain communique, rien de moins».

«À part Facebook, Twitter, Tumblr, Google+, Flickr, YouTube, Instagram, Foursquare, Reddit, Digg, Quora, MySpace et Friendster, je suis le seul dans le secteur, s’est-il réjoui. Oui, vraiment, ce n’est qu’une question de temps avant que ça débloque. Qu’une question de temps.»

Au moment de mettre en ligne, l’homme envisageait l’instauration d’une section VIP payante sur son site, et ce, afin de le rendre «sélect et exclusif, dans la plus pure tradition du web 2.0», selon lui.


Inscrivez-vous!