Repos forcé

Jour du Seigneur : les Québécois ont juste hâte de rentrer au bureau pour faire plus d’argent

26 mai 2013

Forcé par l’Église catholique à rester chez lui et à se reposer en ce Jour du Seigneur, le peuple québécois a profondément soupiré ce matin et a plutôt souhaité retourner au bureau au plus vite afin de faire de l’argent et de s’acheter un VTT ou une nouvelle piscine hors terre, selon plusieurs témoins.

«Si c’était juste de nous, on enverrait paître notre Sauveur Jésus-Christ et on profiterait de la journée pour faire du temps supplémentaire à taux et demi, a indiqué un porte-parole du peuple québécois. Mais non, il a fallu que la gang en soutanes interdise la seule occasion d’amasser assez d’argent pour faire un troisième voyage dans le sud cette année ou faire chromer les jantes de nos 4X4. Visiblement, y comprennent rien au bonheur!»

«Écoutez, là, le dimanche c’est ben le fun pour relaxer en linge mou à la maison, mais c’est pas comme ça que je vais payer ma troisième voiture neuve en quatre ans, a indiqué un homme de Lachenaie après avoir été forcé par l’arbitraire de la tradition à passer quelques heures avec sa famille. Ceux qui pensaient qu’aller à la messe permettait d’accéder au bonheur éternel n’ont visiblement jamais tenu entre leurs mains le volant d’une belle Audi A8 fraîchement sortie du concessionnaire.»

«Moi, ce que j’aime le plus du dimanche soir, c’est qu’il ne reste plus beaucoup de temps avant que puisse enfin rentrer à la job, faire partir le compteur de mon taux horaire et encaisser les dividendes de mes clients, a affirmé un autre. Vers 23h, quand ma femme et mes enfants sont couchés, je pense à tout ces beaux bidoux que je ferai le lendemain… C’est pas mal mon moment préféré de la semaine.»

Au moment de mettre en ligne, Dieu le Père Tout-Puissant se frottait Lui aussi les mains en pensant à toutes les belles croix qu’il pourra s’acheter grâce à l’argent de l’aumône.


Inscrivez-vous!