Recours collectif

Des dizaines de Montréalais brûlés au 3e degré après avoir bu de l’eau bouillante

23 mai 2013

Respectant à la lettre les recommandations de la Santé publique, des dizaines de Montréalais se sont infligés de graves brûlures à la bouche et aux lèvres ces dernières heures en buvant de l’eau bouillante pour s’hydrater, selon des données colligées par Le Navet.

Les victimes auraient en effet omis une étape cruciale de la décontamination de l’eau potable, soit la réfrigération du liquide avant la consommation humaine. «J’ai lu le site internet de la Santé publique, et ils disaient de faire bouillir l’eau avant de la consommer, a commenté un blessé rencontré à l’hôpital. C’était écrit nulle part qu’il fallait la refroidir! Maudit gouvernement!»

Afin de stopper l’hécatombe, la Ville de Montréal a émis un communiqué cet avant-midi pour recommander de mélanger de l’alcool fort à l’eau plutôt que de la faire bouillir. «En respectant une proportion de 1 pour 1, vous devriez éliminer pas mal toutes les bactéries, y indique-t-on. Au pire, vous serez assez saoûl pour ne pas sentir la gastroentérite envahir vos intestins.»

Au moment de mettre en ligne, les spécialistes de la SAQ recommandaient la vodka Moskovskaya, la téquila Jose Cuervo Especial ou le bon vieux Jack Daniel’s. «Ce sont vraiment des alcools parfaits pour engourdir toute la douleur», a précisé la société d’État.


Inscrivez-vous!