Chasse et pêche

SPVM: ouverture ce soir de la saison de chasse aux marginaux

15 mars 2013
police

La traditionnelle saison de la chasse aux marginaux a été ouverte en grande pompe cet après-midi à Montréal par le chef de police, Marc Parent, qui a profité de l’occasion pour souligner la récolte fabuleuse de l’an dernier.

Comme chaque année, les forces policières ont profité du retour du beau temps pour souligner officiellement l’ouverture de la traque à tout ce que Montréal compte de laissés-pour-compte, punks, petits bums et activistes. En fin d’après-midi, l’ambiance était fébrile au centre-ville, tandis que les agents rassemblaient matraque, gaz et menottes en vue de la soirée.  »Les quotas ont augmenté ce printemps, se réjouissait un policier. On a maintenant droit à trois skinheads, cinq ados cagoulés et huit anarchistes. Certains peuvent trouver que ça fait beaucoup, mais croyez-moi, si on ne faisait rien, tout l’écosystème montréalais en serait débalancé. »

Seule ombre au tableau: le quota pour les simples citoyens innocents est resté inchangé, avec une limite fixée à deux arrestations abusives par agent.  »C’est dur des fois de déterminer si la prise est un punk ou un bobo du Plateau qui se trouvait là par hasard, a déploré un agent. L’an dernier, j’ai dû en relâcher trois dans la nature après les avoir coincé contre un mur de briques. C’est fâchant. »

De son côté, le chef Parent a encouragé ses agents à repousser leurs limites, rappelant au passage que la récolte 2012 avait été sensationnelle.  »Y’aura peut-être pas de printemps érable cet année, mais ça nous empêchera pas d’avoir du fun! » a-t-il lancé du haut d’un SUV blindé stationné au parc Émilie-Gamelin.

Rappelons que certains policiers, enivrés par le nombre de proies disponibles l’an dernier, ont vu leur permis de chasse être suspendus lorsqu’ils ont capturé des espèces en voie de disparition et protégés, notamment un spécimen rare  »d’esti d’gratteux d’guitare » et un minuscule  »mangeux de marde ».


Inscrivez-vous!