Le Noël du Navet

Un couple de jeunes parents commence à ressentir la magie de Noël après une 3e bouteille de vin

20 décembre 2015
cadeau
«C’est vrai qu’il y a quelque chose de magique pendant cette période de l’année», a balbutié la femme alors que son taux d’alcoolémie était plus du double de celui de la limite légale pour conduire. − Crédit image : Brendan DeBrincat

Écrasés dans le divan du salon après être parvenus de peine et de misère à endormir leur poupon, un jeune couple de la région de Montréal a enfin commencé à ressentir les effets de la magie de Noël hier après avoir terminé la troisième bouteille de vin rouge de la soirée, a appris Le Navet.

Les deux jeunes adultes au regard fatigué et au teint livide ont en effet été submergés par l’énergie revigorante si typique du temps des Fêtes alors qu’ils s’enfilaient chacun leur neuvième coupe de Syrah rouge d’après-souper, selon nos sources.

«C’est vrai qu’il y a quelque chose de magique pendant cette période de l’année, a balbutié la femme alors que son taux d’alcoolémie était plus du double de celui de la limite légale pour conduire. Je me sens émerveillée et joyeuse, comme si je retrouvais mon coeur d’enfant.»

Le couple, qui enchaîne les soupers de famille et les séances de magasinage depuis une semaine tout en prenant soin d’un adorable enfant en bas âge, a rapporté avoir été happé par la féérie de Noël au moment précis où leur vision est devenue embrouillée par l’alcool.

«Dans le fond, on n’a pas besoin de grand chose pour être heureux, a enchaîné l’homme en titubant maladroitement vers la cuisine pour se verser un doigt de whisky. Être ensemble, bien au chaud dans notre maison, et regarder le feu de foyer complètement torchés et avec un début d’un solide mal de tête me suffit amplement.»

Au moment de mettre en ligne, la magie de Noël causait d’importants reflux gastriques dans l’oesophage des jeunes parents.


Inscrivez-vous!