Journalisme

Faux reportages : François Bugingo promet de s’expliquer dès son retour de la planète Mars

23 mai 2015
1280px-Sol454_Marte_spirit
Il s'agit de la troisième mission de M. Bugingo sur la planète Mars. − Crédit image : NASA

Présentement en route vers les confins de l’espace, le journaliste François Bugingo a promis ce matin de répondre aux allégations quant à la véracité de ses reportages dès la fin de son voyage sur la planète Mars, où il a été dépêché par la NASA pour couvrir un violent soulèvement de vie microbienne extraterrestre.

«J’aimerais beaucoup répondre aux accusations, mais je me situe présentement à 53 millions de kilomètres de la Terre et l’oxygène commence à se faire rare dans notre vaisseau», a affirmé le reporter.

M. Bugingo, qui s’est déjà rendu à deux reprises sur la planète rouge en 1987 et en 2011, se dit d’ailleurs inquiet quant à la possibilité de revoir un jour le ciel terrestre, puisqu’une mutinerie aurait éclaté à bord de la fusée.

«Ça pète de partout, j’ai vu le commandant se faire torturer par des astronautes rebelles, a-t-il dit en imitant des bruits de grichage avec sa bouche pour simuler une communication difficile. Heureusement, j’ai pu négocier avec eux et le calme est revenu.»

«C’est probablement l’une des expériences les plus difficiles de ma vie, ex aequo avec la fois où je couvrais la découverte des Amériques sur le bateau de Colomb pour la Couronne espagnole.»

Au moment de mettre en ligne, M. Bugingo se trouvait simultanément en Syrie pour rapporter la progression du groupe armé État islamique pour le compte du New York Times et d’Amnistie internationale.


Inscrivez-vous!