JUSTICE

L’ASSÉ obtient une injonction pour forcer ses membres à faire la grève et manifester

6 avril 2015
justice
L'ASSÉ s'est assurée de faire respecter ses droits devant les tribunaux. − Crédit image : Emmanuel Huybrechts

Alors que le mouvement de débrayage étudiant semblait s’essouffler, l’Association pour une solidarité syndicale étudiante est parvenue à mobiliser l’ensemble de ses membres ce matin en obtenant de la Cour supérieure une injonction les forçant à faire la grève et manifester au centre-ville de Montréal.

L’ordre du tribunal oblige les étudiants des établissements scolaires représentés par l’ASSÉ à aller scander des slogans contre l’austérité chaque jour de 8h à 20h à une distance de moins de dix mètres de la face d’un policier de l’antiémeute. Les récalcitrants pourront être condamnés à défiler pendant deux heures au parc Émilie-Gamelin avec une pancarte réclamant la fin de l’extractivisme.

De plus, le refus de porter le carré rouge à la boutonnière sera un geste passible d’une motion de blâme en assemblée générale, tandis que la participation à un cours mènera à l’exclusion à vie du processus démocratique étudiant.

Au moment de mettre en ligne, une frange radicale de l’ASSÉ lançait la Fondation 13 %, une référence au taux de participation moyen de ses assemblées.


Inscrivez-vous!