Espèces aquatiques

Couillard décrète la gratuité scolaire, la fin des paradis fiscaux et une truite par famille

1 avril 2015
poisson
Le gouvernement veut encourager la consommation de poisson. − Crédit image : Department of Foreign Affairs and Trade

C’est en retenant un fou rire que le premier ministre Philippe Couillard s’est adressé aux médias cet après-midi pour annoncer qu’il venait de décréter la gratuité scolaire, la fin des paradis fiscaux, une hausse majeure du salaire minimum, des investissements de 100 milliards en santé et la livraison immédiate d’une truite par famille.

«J’étais à la pêche ce matin quand ces idées maquereau-économiques me sont venues, a expliqué M. Couillard en se forçant pour avoir l’air sérieux. Je suis au service de tous les Québécois et c’est un geste de bonne volonté de ma part. Il n’y a aucune anguille sous roche : chaque homme et femme de plus de 18 ans aura aussi droit à une bonne bouteille de vin Harang des Neiges.»

«Nous allons… hahaha!, a-t-il affirmé en pouffant tellement fort que des larmes coulaient de ses yeux. Excusez-moi, euh, c’est l’émotion. Bon, je disais donc que nous allons équilibrer le budget à la vitesse turbo, créer des emplois et aider la classe moyenne.»

«L’austérité et la pêche abusive, c’est fini! Doré-navant, a-t-il ajouté en insistant sur les deux premières syllabes de l’adverbe, aucune famille ne sera laissée pour compte.»

Couillard a alors entrepris d’imiter un poisson sous l’eau en ouvrant la bouche et en plaçant ses mains de chaque côté de son cou comme si elles étaient des ouïes. «Est-ce qu’il y a des poissons? J’veux dire, des questions?» a conclu M. Couillard en souriant à pleine dent, visiblement très fier de son annonce.

Au morue de mettre en ligne, le gouvernement du Québec se félicitait pour la présentation de son brochet équilibré.


Inscrivez-vous!