Évolution

Immigration : Pegida-Québec donne l’exemple en retournant vivre en Mésopotamie

28 mars 2015
fs
Le nouveau lieu de résidence de Pégida-Québec − Crédit image : Brian Harrington

Outrés par la présence de gens issus de l’immigration dans la province, les membres du groupuscule Pegida-Québec ont décidé ce matin de prêcher par l’exemple en retournant vivre dans les terres de leurs ancêtres, soit près des rives de la rivière Euphrate en Mésopotamie.

C’est sous le regard sévère des policiers qu’une centaine de sympathisants racistes ont plié bagage et dit adieu à leurs familles avant de s’embarquer dans un navire à voile et mettre le cap vers le Croissant fertile, cette région aujourd’hui occupée par l’Irak qui a jadis été le berceau de la civilisation humaine.

«Puisque nous sommes opposés à toute forme d’immigration, nous avons l’intention de renouer avec les racines de nos ancêtres et devenir des chasseurs-cueilleurs arpentant le Levant à la recherche de nourriture», a expliqué un porte-parole.

«Nous voulons passer un message : le racisme est incompatible avec les valeurs québécoises, il doit donc se réformer ou quitter l’Occident. C’est pourquoi on décâlisse.»

Les membres les plus extrêmes de Pegida-Québec ont annoncé leur intention de pousser l’idéologie jusqu’au bout en vivant comme des animaux humanoïdes dans les branches d’arbres de la corne de l’Afrique, puis de retourner à l’état de molécule organique proliférant près des courants d’eau chaude du fond de l’océan.

«Après quelques milliards d’années, il n’est pas impossible qu’on décide de régresser jusqu’à prendre la forme d’atomes prisonniers de la singularité précédent le Big Bang, a indiqué un homme au crâne rasé qui a préféré ne pas s’identifier. Mais il n’y a rien de coulé dans le béton encore.»

Au moment de mettre en ligne, les membres de Pegida-Québec étaient refoulés à la frontière irakienne.


Inscrivez-vous!