Santé

L’ingérence du ministre Barrette pousse le concierge d’un CSSS à démissionner

6 mars 2015
Ménage
«Il me textait sans cesse pour me dire à quelle fréquence je devrais changer mon sac de balayeuse. Un moment donné, un gars se tanne.»

Excédé par l’ingérence du ministre de la Santé Gaétan Barrette dans son travail, le préposé à l’entretien du CSSS d’Amqui a remis sa démission vendredi.

«Il m’appelait chaque matin à 8 heures pour m’ordonner de prendre du papier de toilettes Charmin’ plutôt que du Cascades, a déploré le préposé à l’entretien. Il me textait sans cesse pour me dire à quelle fréquence je devrais changer mon sac de balayeuse. Un moment donné, un gars se tanne.»

La direction de l’établissement gaspésien a précisé au Navet qu’il s’agissait du quatrième départ en un an lié aux interventions de M. Barrette, et qu’une cinquième était à prévoir si le ministre libéral ne cessait pas de contacter la gérante de la cafétéria au sujet des éléments de son bar à salade.

«On trouve ça archiplate de voir des employés de longue date nous quitter de la sorte, a ajouté une porte-parole du CSSS d’Amqui. Je n’aurais pas nécessairement utilisé le mot archiplate, mais ça fait partie des mots que le ministre nous a dit d’utiliser plus souvent dans son dernier courriel hebdomadaire.»

Au moment de mettre en ligne, le ministre Barrette appelait Le Navet pour lui ordonner de changer le titre de cet article et d’engager un différent graphiste.


Inscrivez-vous!