Bureau d'enquête

Exclusif : un musulman aperçu près d’une école primaire de Montréal

5 mars 2015
gf
Les lieux du drame − Crédit image : Loozrboy

Une école primaire de Montréal fréquentée par des enfants en bas âge très influençables a été assiégée par un musulman qui a marché sur le trottoir adjacent pendant de longues secondes ce matin, a découvert notre bureau d’enquête au terme d’une opération d’infiltration.

L’homme, qui n’a pas nié être un extrémiste lorsque pourchassé par nos reporters, a marché en respirant de façon suspecte le long de la clôture de la cour de récréation au moment même où des enfants s’amusaient à jouer au ballon. «Arrêtez de me prendre en photo, s’il-vous-plaît», a lâchement rétorqué le suspect en refusant de nous accorder une entrevue.

«Je me dirige juste vers le métro», a-t-il dit en refusant d’en dire plus, hypothétiquement parce que notre journaliste était une femme.

Questionné par nos journalistes, l’individu n’a pas voulu condamner l’attaque terroriste d’un marché public survenu il y a 13 ans à Ouagadougou, prétextant ne pas savoir de quoi il s’agissait. Il n’a pas voulu non plus affirmer sa croyance en l’égalité homme-femme, se contentant d’accélérer le pas en marmonnant «laissez-moi tranquille, je suis en retard au travail».

Mis au fait de la situation par notre équipe, la direction de l’école a lâchement affirmé ne rien pouvoir faire pour empêcher le musulman de rôder ainsi près de l’établissement. «Le gouvernement nous abandonne, on a les mains liés, il nous faut des balises claires de ce qu’il est acceptable de faire ou pas», a dit un pleutre de la commission scolaire.

Au moment de mettre en ligne, les chroniqueurs de droite avaient leur sujet pour les trois prochaines semaines.


Inscrivez-vous!