Politique céleste

Léo Bureau-Blouin met fin à un flirt entre de jeunes péquistes et Belzébuth, prince des Enfers

2 mars 2015
kl
«Il faut arrêter de voir Lucifer, seigneur des ténèbres, comme un démon radical.» − Crédit image : Maxwell Hamilton

L’intervention virulente de l’ancien député Léo Bureau-Blouin a été nécessaire pour convaincre de jeunes militants péquistes de ne pas s’associer avec Belzébuth, prince des Enfers et destructeur des Mondes, afin de faire la promotion de la souveraineté du Québec, a appris Le Navet.

L’échange Facebook obtenu par notre journaliste laisse entrevoir un débat déchirant au sein du PQ. «Faut pas virer fou, on ne dit pas qu’on sort avec le Malin, on s’allie juste pour le bien de la cause», a expliqué un militant au sujet de la possibilité de collaborer avec l’Ange de la mort dans l’éventualité d’un troisième référendum.

«Il faut arrêter de voir Lucifer, seigneur des ténèbres, comme un démon radical, a-t-il poursuivi. On pourrait peut-être enlever son titre [de Grand Satan] pour éviter un backlash?»

«Je ne pense pas qu’on peut se permettre de cracher sur un allié de la cause souverainiste, même s’il cherche ultimement à obtenir les âmes du Québec tout entier pour les torturer pendant l’éternité, s’est-il justifié. Le Destructeur des mondes, ce n’est pas la mer à boire.»

Léo Bureau-Blouin a sermonné les militants qui envisagaient une telle collaboration. «À titre d’exemple, Belzébuth a déjà annoncé son intention de revenir sur Terre pour guider les humains vers l’annihilation et combattre Dieu avant le Jugement dernier, a-t-il commenté. Je pense que certains ne réalisent pas que s’associer au Gardien des souffrances n’est pas un petit enjeu.»

Au moment de mettre en ligne, les jeunes militants péquistes se rabattaient sur une collaboration avec un Nazgûl.


Inscrivez-vous!