Politique fédérale

Radio-Canada: Harper ne comprend pas pourquoi les gens qu’il congédie le détestent

16 février 2015
RadCanTest
«Je suis convaincu qu'au fond d'eux-mêmes, ces gens qui ont perdu leur gagne-pain au nom de l'idéologie de mon parti sont beaucoup plus conservateurs qu’ils ne le croient.» − Crédit image : JasonParis

Le premier ministre du Canada Stephen Harper a déclaré ce matin «ne pas comprendre» pourquoi les milliers de travailleurs de Radio-Canada qu’il a congédiés et leurs anciens collègues ne le portent pas dans leur coeur.

«C’est décevant de voir ces professionnels de l’information me détester simplement parce que mon gouvernement a détruit leur carrière de rêve, a affirmé M. Harper. Je suis convaincu qu’au fond d’eux-mêmes, ces gens qui ont perdu leur gagne-pain au nom de l’idéologie de mon parti sont beaucoup plus conservateurs qu’ils ne le croient.»

Le premier ministre a également affirmé qu’il était «étrange» de voir les employés restants de la société d’État être aussi peu sympathiques avec les conservateurs, «quand tout ce qu’ils ont vécu, c’est voir certains de leurs plus proches amis et collègues jetés à la rue, leur laissant sur place à être seuls pour faire la job de six personnes».

«Je te gage que si c’est Justin Trudeau qui avait forcé des milliers de travailleurs de Radio-Canada à finir sur l’assurance-emploi et à servir du baloney sept jours par semaine à leurs enfants, tout le monde serait ben content pareil», a conclu M. Harper.

Au moment de mettre en ligne, le premier ministre trouvait «un peu bébés» les scientifiques qui dénoncent le gouvernement conservateur simplement parce que les études auxquelles ils ont consacré leurs vies ont été cavalièrement jetées aux vidanges.


Inscrivez-vous!