FIN DES DÉBATS

Les Québécois imposent le bâillon à Gaétan Barrette pour limiter ses interventions publiques

6 février 2015
assnat
Le temps de parole de M. Barrette dans ses interventions publiques sera donc réduit à un maximum de 15 secondes. − Crédit image : OZinOH

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette a été sommé de limiter au strict minimum ses interventions publiques ce matin après que les Québécois aient unanimement voté pour l’imposition d’un bâillon sur sa personne.

«Quand le débat démocratique est ralenti au maximum par des tirades à l’emporte-pièce et des insultes à peine voilées, des mesures exceptionnelles s’imposent, a indiqué un homme de Trois-Rivières qui a proposé la motion. L’obstruction systématique causée par les propos arrogants et intransigeants du ministre doit cesser.»

Le temps de parole de M. Barrette dans ses interventions publiques sera donc réduit à un maximum de 15 secondes, tandis que ses lettres ouvertes devront contenir moins de 150 mots.

«C’est équitable, ça lui laisse amplement de temps pour me dire que je ne fais rien de mes journées et que je suis un paresseux», a résumé un médecin entre deux shift de 17 heures.

Au moment de mettre en ligne, M. Barrette parvenait tout de même à insulter les trois quarts des employés du réseau de la santé à l’aide d’un seul statut Facebook.


Inscrivez-vous!