Religion

Un imam économique controversé fonde un institut pour enseigner les dogmes du néolibéralisme radical

2 février 2015
6355816649_3a1c1ab688_b
«Faire l'apologie du capitalisme sauvage est un comportement inacceptable dans notre société.» − Crédit image : 401(K) 2012

Seul le le marché financier est important et les subventions aux artistes devraient être éliminées : voilà les positions extrémistes d’un imam économique radical qui espère fonder un institut à Montréal afin de propager ses enseignements aux jeunes désoeuvrés.

«La social-démocratie est incompatible avec le capitalisme, car une entreprise non-profitable pourrait y survivre, a notamment écrit l’homme sur sa page Facebook. Il n’y a de Dieu que l’argent et le banquier est son prophète.»

Ces propos ont fait bondir les groupes sociaux québécois, qui ont promis de tout faire pour empêcher le fondamentaliste néolibéral de disséminer ses idées inhumaines. «Faire l’apologie du capitalisme sauvage est un comportement inacceptable dans notre société», a rappelé un porte-parole.

Au moment de mettre en ligne, une journaliste de TVA pourchassait l’imam en lui demandant s’il refusait de répondre à ses questions parce qu’elle n’était pas riche.


Inscrivez-vous!