COURSE À LA CHEFFERIE

Débat au PQ: PKP complète sa transformation et devient officiellement Big Brother

29 janvier 2015
pkpbigbrother
«Le syndicalisme, c'est le patronat» − Crédit image : Modifié de David Blackwell et Wikimedia

Une journée après être apparu dans un télécran lors d’une réunion du ministère de la Vérité, le candidat à la chefferie du Parti québécois Pierre Karl Péladeau a officiellement terminé ce matin sa métamorphose en Big Brother, un être suprême bienveillant et tout-puissant incarné par un visage sur une télé.

Utilisant une novlangue raffinée, le grand camarade révolutionnaire a promis de faire «bon usage» de sa police de la pensée pour mener Québécania vers l’indépendance. «Toutes les opinions sont bonnes, car Big Brother aime les citoyens de Saint-Jérôme, et les citoyens de St-Jérôme aiment Big brother», a-t-il dit.

«Le syndicalisme, c’est le patronat, a-t-il d’ailleurs assuré quand un traître lui a reproché ses positions passées sur la question. Et les lock-outs, c’est le respect des travailleurs.»

Maintenant qu’il a pris la forme d’un être virtuel omniscient, l’homme d’affaires pourra apparaitre sur tous les écrans de la province quand bon lui semblera. Nul ne doute qu’il se servira de ce pouvoir pour poursuivre la guerre contre les vils fourbes du Canadarasia, ces êtres immondes qui menacent notre sécurité.

Au moment de mettre en ligne, la police de la pensée déjouait brillamment un complot visant Québécania. «Le crime de penser n’entraîne pas la mort. Le crime de penser est la mort», a rappelé Big Brother.


Inscrivez-vous!