Pauvreté intellectuelle

Étude : le 1% des gens les plus niaiseux du monde possède la moitié des opinions idiotes

21 janvier 2015
terrew
Le piètre niveau d'éducation, une dérèglementation des systèmes universitaires et l'héritage familial seraient parmi les facteurs permettant à ce phénomène de se produire. − Crédit image : Les Chatfield

La pauvreté intellectuelle tend de plus en plus à être concentrée entre les mains d’une minorité de gens niaiseux partout dans le monde, ont découvert des chercheurs en sociologie lors d’une étude dont les résultats ont été dévoilés ce matin à Davos.

L’étude a observé pendant vingt ans la capacité des individus à formuler des idées intelligentes et structurées pour constater qu’une infime fraction de la population est responsable de la vaste majorité des conneries qu’on entend trop souvent dans les débats publics.

«Le 1% des gens les plus imbéciles accapare au moins la moitié des opinions sans queue ni tête, ne laissant que des miettes de raisonnement posé et sage aux personnes normales», ont expliqué les chercheurs.

Les périodes de crise seraient d’ailleurs propices à la croissance de ces inégalités. «Il suffit d’un attentat terroriste ou d’une urgence environnementale pour que les plus twits en profitent pour devenir encore plus twits, au détriment du 99%», a illustré un chercheur.

Le piètre niveau d’éducation, une dérèglementation des systèmes universitaires et l’héritage familial seraient d’autres facteurs permettant à ce phénomène de se produire.

Au moment de mettre en ligne, les membres du 1% dénigraient les auteurs de l’étude en les accusant de vivre dans une tour d’ivoire.


Inscrivez-vous!