Charlie Hebdo

L’État islamique renoncera à la violence si Martineau cesse d’écrire sur l’islamisme radical

14 janvier 2015
isis
«Sérieux, on est pu capable.» − Crédit image : thierry ehrmann

La publication du 23e article de Richard Martineau concernant les attentats à Paris a littéralement mis l’État islamique à genou, l’organisation terroriste allant jusqu’à affirmer qu’elle «renoncera à la violence» si le célèbre chroniqueur «met fin au supplice» que représente la lecture de ses textes.

«Sérieux, on est pu capable, a expliqué un porte-parole de l’organisation dont le but avoué est d’annihiler la civilisation occidentale. Vous arrêtez Martineau, on arrête le djihad. On pense que c’est un compromis honorable pour tout le monde.»

«Lire ces textes, c’est un peu comme si on nous chatouillait depuis une semaine jusqu’à ce qu’on dise “pardon mononcle”, a-t-il ajouté. C’est beau, on arrête, mais faites que cette torture cesse.»

L’État islamique, qui applique une interprétation ultraorthodoxe du wahhabisme radical, a aussi proposé un pacte concernant les radio-poubelles.

«Si vous faites fermer Radio X en plus, on est prêt a permettre aux femmes de ne pas porter le hijab et à cesser de vous casser les oreilles avec ce vieux gag sur les vierges au paradis.»

«C’est un pensez-y-bien», a conclu le représentant du califat.

Au moment de mettre en ligne, Richard Martineau publiait un 24e article sur les évènements de Charlie Hebdo réitérant qu’on «NE RECULE PAS DEVANT LES MENACES À LA LIBERTÉ D’EXPRESSION».


Inscrivez-vous!