Droits fondamentaux

Liberté d’expression : une enfant chante la toune de Frozen pendant cinq heures consécutives

12 janvier 2015
fille
Cette petite fille a testé aujourd'hui les limites de la liberté d'expression. − Crédit image : Andrew d'Entremont

Existe-t-il des limites à la liberté d’expression? C’est la question que se posent actuellement deux parents de la région de Sherbrooke, après que leur enfant d’âge préscolaire eut décidé de leur faire subir l’imbuvable chanson principale du film Frozen pendant cinq heures consécutives cet avant-midi.

«Je sais bien qu’on lui répète depuis une semaine que la liberté d’expression est la chose la plus importante dans notre société, mais si j’entends encore une fois “libérée, délivrée, je ne mentirai plus jamais”, je lance son iPod contre le mur», a analysé le papa de Megane, quatre ans, tandis que cette dernière dansait dans le salon en hurlant son amour pour Elsa.

Confrontés à cette délicate question, les parents hésitent néanmoins à interdire à leur progéniture de faire vibrer ses cordes vocales. «La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux, a ajouté la mère, citant la Déclaration de 1789. Mais il me semble qu’elle pourrait utiliser cette liberté fondamentale pour autre chose, cibole.»

Au moment de mettre en ligne, la petite Megane exprimait son désir de ne pas être opprimée par la tyrannie du silence en piquant une crise pour ne pas aller se coucher.


Inscrivez-vous!