Univers fiscal

Bombardier réduit son fardeau fiscal en ouvrant une filiale dans la galaxie d’Andromède

17 décembre 2014
andromede
«Toutes les entreprises font ça, il s'agit d'une procédure d’optimisation fiscale parfaitement légale.» − Crédit image : Jean-Daniel Pauget

Affirmant que le contexte économique mondial ne lui laisse guère le choix d’explorer de nouveaux horizons, la multinationale québécoise Bombardier a décidé d’ouvrir une filiale dans un système solaire de la galaxie d’Andromède afin de réduire son fardeau fiscal.

«Toutes les entreprises font ça, il s’agit d’une procédure d’optimisation fiscale parfaitement légale», a expliqué le PDG en plaçant des milliards de dollars en petites coupures dans une fusée.

L’argent de Bombardier voyagera pendant 250 millions d’années à la vitesse de la lumière avant d’atteindre Andromède, l’une des galaxies du groupe local ayant le taux d’imposition le moins élevé. SNC-Lavalin y a d’ailleurs déjà brassé de grosses affaires, produisant notamment les plans et devis pour le trou noir supermassif en son centre.

Bombardier se défend cependant de procéder de la sorte avant de déménager son siège social et ses principales activités sur Andromède. «C’est simplement une façon pour nous d’être plus compétitif sur la scène universelle tout en gardant les emplois bien rémunérés sur la Planète bleue. Disons-le sans ambiguïté : Bombardier restera une entreprise terrienne.»

Au moment de mettre en ligne, Bombardier envisageait de placer quelques revenus dans une fiducie enregistrée dans le fonds diffus cosmique.


Inscrivez-vous!