Dur réveil

Il sort du coma après douze mois et panique en apprenant que PKP sera le prochain chef du PQ

25 novembre 2014
coma
Cet homme n'arrive pas à comprendre ce qui s'est passé en douze mois. − Crédit image : Rodrigo Marín Matamoros

Après un an dans le coma, un citoyen de la région de Montréal s’est réveillé mardi pour aussitôt sombrer dans une crise de panique en apprenant que le magnat de la presse Pierre-Karl Péladeau sera vraisemblablement le prochain chef du Parti québécois.

«Péladeau?, s’est exclamé l’homme devant ses médecins. Attendez, vous parlez du Péladeau des 14 lock-out et des offensives contre Radio-Canada devant le CRTC? Vous dites qu’il sera le chef du parti fondé par René Lévesque? Vous me niaisez là? Ce sera quoi après? Gaétan Barrette va devenir ministre de la Santé?»

Après avoir été informé que M. Barrette fait effectivement parti de la grande famille libérale, l’homme a exigé qu’on lui fournisse les 365 derniers exemplaires du Devoir, des documents qui l’ont plongé dans un profond désarroi.

«Les libéraux sont revenus au pouvoir? a-t-il lâché en soupirant profondément. Ceux sur qui l’UPAC a enquêté pendant deux ans et qui ont refusé de mettre sur pied une commission d’enquête sur la corruption pendant des mois et des mois?

L’homme a par ailleurs appris avec horreur que Mario Beaulieu était devenu chef du Bloc, que Maria Mourani était passée au NPD et que Jean-François Lisée s’était dissocié de la Charte des valeurs. «Je veux juste être certain : on parle bien de celui qui a comparé dans une lettre ouverte au New York Times Pauline Marois à Thomas fucking Jefferson?»

Au moment de mettre en ligne, l’homme retombait dans le coma en apprenant que le Canadien de Montréal trône au premier rang du classement général de la LNH.


Inscrivez-vous!