REPRODUCTION

Un ovule aurait aimé être fécondé à temps pour lire la Revue de l’année 2014 du Navet

4 novembre 2014
ovule
Cet ovule ne sera pas fécondé à temps pour lire l'oeuvre majeure de l'année. − Crédit image : Wikimedia commons

En hibernation dans son ovaire depuis une vingtaine d’années, un ovule de la région de Montréal a affirmé ce matin qu’il aurait aimé avoir déjà été fécondé et transformé en être humain afin d’être capable de lire la Revue de l’année 2014 publiée par le journal satirique Le Navet.

«Si un spermatozoïde moins paresseux que les autres s’était grouillé un peu, j’aurais pu commander ma copie sur le site des Éditions Cardinal et décompresser en lisant quelques textes cocasses agrémentés de rubriques exclusives», a pesté la gamète.

«C’est toujours la même chose avec les spermatozoïdes : ça s’énerve et ça grouille, mais quand vient le temps de s’occuper d’un ovule pour lui permettre de lire un bouquin satirique mais poli, alors là, ça disparait dans la nuit sans laisser de traces.»

«Sérieux, si je reste pogné ici trop longtemps, il ne restera aucun exemplaire du livre en librairie et je serai obligé de me rabattre sur le Bye Bye pour comprendre ce qui s’est passé pendant l’année», a conclu la cellule reproductive.

Au moment de mettre en ligne, l’ovule se réconfortait en entendant sa propriétaire demander la Revue de l’année en guise de cadeau à Noël.


Inscrivez-vous!