CONCILIATION TRAVAIL-DÉMON

PKP refuse de se départir du démon à sept têtes et dix cornes que son père lui a légué

28 octobre 2014
Sans titre - Copie (2)
«Je m’engage solonnellement à ne pas intervenir dans le choix des âmes que Herensuge entraînera dans les abysses des flammes éternelles de l’enfer», a déclaré M. Péladeau. − Crédit image : Eydura Rey

Malgré les pressions incessantes de ses adversaires, le député péquiste Pierre Karl Péladeau a catégoriquement refusé ce matin de se départir de Herensuge, une créature démoniaque possédant sept têtes et dix cornes qui se nourrit du sang des impurs et dont la venue sur Terre a été prophétisée dans l’Ancien Testament.

«En vertu de la loi, que je respecte scrupuleusement, je n’ai pas à choisir entre mon engagement envers les citoyens de Saint-Jérôme et ma possession d’une bête satanique dotée d’un corps de léopard et d’une gueule de lion qui annonce la venue de Lucifer partout où elle passe», a écrit M. Péladeau sur Facebook.

«Je m’engage d’ailleurs solennellement à ne pas intervenir ni dans le choix des âmes que Herensuge entraînera dans les abysses des flammes éternelles de l’enfer, ni dans le contenu éditorial de ses hurlements pestilentiels», a-t-il poursuivi plus tard en impromptu de presse.

«La Charte canadienne des droits et libertés est claire, a ajouté PKP en caressant son démon de compagnie. Tout citoyen canadien a le droit de vote et est éligible aux élections législatives fédérales ou provinciales, et peut jouir en toute liberté de la compagnie d’un démon envoyé parmi les mortels par Belzébuth.»

Les arguments de l’homme d’affaires n’ont pas impressionné le chef caquiste François Legault. «La fonction politique, encore plus pour celui qui aspire à devenir chef d’un parti, voire chef de gouvernement, est incompatible avec la possession d’un ange déchu envoyé par le Prince des ténèbres, a-t-il estimé. Herensuge possède une influence considérable sur l’opinion publique québécoise grâce à son quatrième pouvoir méphistophélique.»

Au moment de mettre en ligne, PKP allaitait son bébé démon en commission parlementaire.


Inscrivez-vous!