Le pacifisme est un humanisme

Un jeune homme troublé se convertit au pacifisme radical et distribue des câlins gratuits

23 octobre 2014
gentil
Cet homme radicalisé a voulu répandre le bonheur universel. − Crédit image : meghla_akashe_pori_:)

Décrit par ses amis comme un être sympathique mais profondément désabusé de la société nord-américaine, un jeune homme de la région de Montréal récemment converti au pacifisme radical a distribué gratuitement des câlins aux passants du centre-ville pendant deux heures ce matin, semant le bonheur et la sérénité autour de lui.

«Il avait beaucoup changé ces derniers temps, il n’arrêtait pas de dire que l’amour et la paix universelle allaient sauver le monde et que sa mission était de rendre les gens heureux, a expliqué un ami. Je suis sous le choc.»

Jadis très religieux, le jeune homme aurait épousé la cause du pacifisme radical après avoir lu les textes de philosophes humanistes l’ayant convaincu que rien n’est plus précieux que la vie humaine.

Sur les médias sociaux, l’homme avait d’ailleurs multiplié les appels à répandre la joie dans sa communauté. «Donnez de l’argent à un sans-abri, aidez une aînée à traverser la rue, dites à vos amis que vous les aimez, soyez à l’écoute de vos proches», a-t-il récemment écrit sur Facebook.

«Peu importe vos croyances, faites l’amour et non la guerre», avait-il ajouté.

Au moment de mettre en ligne, l’extrémiste s’inscrivait en tant que bénévole dans un organisme pour jeunes en difficulté.


Inscrivez-vous!