LECTURE

Les 86 amateurs de littérature du Québec se mobilisent pour sauver la Courte Échelle

17 octobre 2014
livres
Les éditions de La Courte échelle pourraient être sauvées. − Crédit image : Wikicommons

Acculé au pied du mur par ses créanciers, la maison d’édition jeunesse la Courte Échelle a reçu ce matin le soutien massif des 86 dernières personnes qui achètent et lisent des livres au Québec, a constaté Le Navet.

Le 0,00001 % de la population francophone de la province qui accepte encore aujourd’hui de débourser une vingtaine de dollars une fois de temps en temps pour l’achat d’un bouquin a en effet créé un groupe Facebook grâce auquel il espère sauver de la ruine la célèbre maison d’édition.

«Les livres de leur collection ont marqué ma jeunesse et m’ont fait apprécier la lecture, a écrit Julie, l’une des rares personnes au Québec à être capable de nommer trois auteurs contemporains à part J.K. Rowling, George R.R. Martin et la fille qui a écrit 50 Shades of Grey. Il faut absolument sauver la Courte Échelle!»

Considérés comme de gentils excentriques dans leur cercle social, les 86 derniers amateurs de littérature du Québec ont même promis d’investir chacun 20$ dans l’entreprise afin de l’empêcher de faire faillite.

«La lecture, c’est une fenêtre sur le monde!» a expliqué Michel, bien connu des libraires de Montréal comme étant l’unique homme de la ville à consacrer plus de trente minutes par jour à la lecture d’un livre.

Au moment de mettre en ligne, les 86 lecteurs abandonnaient leurs efforts après avoir découvert une série sur Netflix mettant en vedette des loups-garous et des vampires.


Inscrivez-vous!