Budget

Austérité : les compressions étaient écrites à l’encre invisible dans le programme du PLQ

30 septembre 2014
3709203268_1f8afc8392_b
Sur cette photo d'archives, un électeur cherche les compressions dans le programme électoral du PLQ. − Crédit image : Casey Fleser

Le gouvernement libéral s’est défendu ce matin d’avoir caché son agenda de compressions budgétaires durant la dernière campagne électorale, soutenant que celui-ci était imprimé sur la dernière page de la plateforme, à l’encre invisible et à l’envers.

«Si les journalistes avaient fait leur job et passé un crayon de plomb sur la dernière page de notre programme avant de le tenir devant un miroir à la lumière d’une blacklight, ils auraient pu constater toutes les compressions qu’on proposait, a expliqué le ministre des Finances Carlos Leitao. Nous avons été transparents, c’est le cas de le dire.»

Les électeurs auraient aussi pu s’informer des compressions à venir en écoutant le premier discours de Philippe Couillard, qui comprenait une multitude d’indices codés menant à la première étape d’une chasse au trésor comportant une série d’énigmes qui, lorsque résolues, permettaient d’avoir accès à un vieux sage distillant des paraboles détaillant les coupes dans le système d’éducation.

«Si les électeurs étaient si curieux, ils n’avaient qu’à décoder les codes secrets et franchir les 32 étapes pour obtenir la clé USB sur laquelle étaient listées les compressions», a ajouté le ministre Leitao, visiblement exaspéré.

Au moment de mettre en ligne, Le Navet découvrait qu’en faisant jouer à l’envers la publicité télé du PLQ, on pouvait y entendre : «Fini les garderies à sept piasses».


Inscrivez-vous!