SERMENTS

Les serfs du réseau de la santé devront jurer fidélité et obéissance au roi Barrette

26 septembre 2014
roi
Le Roi Barrette dans ses plus beaux habits. − Crédit image : epSos .de

Quelques heures après avoir déposé son projet de loi sur son couronnement, le roi du système de santé québécois Gaétan Barrette a publié un décret ce matin obligeant tous ses sujets à lui faire un serment d’allégeance et à lui jurer fidélité, sous peine de bannissement du Grand-Duché.

«Par les pouvoirs divins qui me sont octroyés, je déclare que tous les serfs qui n’ont pas été affranchis par leur CSSS devront s’agenouiller et baiser ma bague en promettant sur leur honneur d’être loyal et obéissant», a martelé le souverain.

Le serment que devront prononcer les préposés aux bénéficiaires, infirmières, gestionnaires et médecins spécialistes se lit comme suit : «Je jure fidélité au Roi, obéissance aux lois et respect envers la constitution du système de santé québécois et des heures supplémentaires obligatoires».

Même si la plupart des seigneurs et des notables du royaume ont déjà confirmé leur appui à l’empereur, ce dernier a indiqué s’attendre à rencontrer «des poches de résistance».

«Je suis prêt à renoncer au droit de cuissage pour rallier mes sujets», a-t-il affirmé.

Au moment de mettre en ligne, M. Barrette lançait ses soldats à l’assaut du royaume de l’Éducation, une nation affaiblie par un roi en fin de règne.


Inscrivez-vous!