Austérité maternelle

Compressions budgétaires : les Québécoises devront accoucher après cinq mois de grossesse

17 septembre 2014
Sans titre
Cette femme devra accoucher bientôt. − Crédit image : Frank de Kleine

Afin de renouer avec l’équilibre budgétaire et sabrer les dépenses en santé, le gouvernement québécois demandera aux femmes enceintes d’accoucher après seulement cinq mois de grossesse, a annoncé le premier ministre Couillard ce matin.

«Le régime actuel basé sur une gestation de neuf mois est très généreux, a indiqué M. Couillard à son arrivée à l’Assemblée nationale. Tout le monde doit faire un effort pour assainir les finances publiques.»

Le premier ministre a cité des «économies potentielles énormes» dans la réduction du nombre d’examens gynécologiques, de rendez-vous de suivi en clinique externe et en échographies une fois la nouvelle norme mise en place.

«Je ne dis pas qu’il va y avoir des compressions dans ce régime, seulement que tout est sur la table, incluant la possibilité de procéder à un accouchement anticipé par le biais de médicaments chimiques hautement dangereux.»

«C’est le mandat que nous ont donné les Québécois en avril dernier lorsqu’ils ont rejeté le référendum et la rue de Pauline Marois», a-t-il conclu.

Au moment de mettre en ligne, le premier ministre demandait aux malades chroniques de «guérir plus rapidement».


Inscrivez-vous!