Prisonnier politique

Après 38 ans de captivité, le prisonnier Éric Duhaime est libéré par les syndicats

2 mai 2013
duhaime

Le célèbre chroniqueur, dissident politique et esprit critique Éric Duhaime a été libéré ce matin par les syndicats qui le retenaient prisonnier depuis sa naissance, ont annoncé les trois grandes centrales de la province dans un communiqué.

Menotté aux pieds et aux poings et portant l’uniforme orange réglementaire des prisonniers sous la garde des syndicats, M. Duhaime a été amené hier devant la Cour suprême de la CSN, qui a écouté attentivement son plaidoyer.

“Depuis l’instant ou je suis sorti du ventre de ma mère, je suis étouffé par la main invisble de l’extrême-gauche anarcho-communiste syndicale écologiste, a plaidé le plus sérieusement du monde M. Duhaime. Formule Rand, salaire minimum, soins de santé universels et gratuits, éducation abordable, respect de l’environnement, santé et sécurité au travail: je considère que j’ai assez souffert comme ça! Libérez-moi des syndicats!”

Soulignant qu’ils “n’en pouvaient plus de l’entendre chiâler”, la Cour a rendu sa décision sur le banc et a permis au prévenu de retrouver sa liberté, considérant que l’état mental de l’accusé ne lui permet pas actuellement de faire la distinction entre le bien et le mal. M. Duhaime a donc pu quitter l’établissement carcéral dans lequel il a passé toute sa vie; aux dernières nouvelles, il se trouvait en Antarctique, le “seul endroit ou les libertés individuelles sont respectées”, selon lui.

Rappelons que plusieurs millions de Québécois sont toujours enfermés à double tour dans les geôles syndicales un peu partout en province.


Inscrivez-vous!