Politique

Le Bloc québécois à la recherche d’un quatrième député pour profiter du tarif de groupe à La Ronde

12 août 2014
ronde
Le caucus bloquiste comptait profiter des célèbres manèges Le Monstre fédéral et Le Vampire centralisateur. − Crédit image : Simon Bonaventure

Autre coup dur pour le Bloc québécois : quelques heures après la démission du député Jean-François Fortin, le caucus du parti souverainiste a annoncé cet après-midi que sa traditionnelle sortie estivale à La Ronde était compromise, puisque les rabais ne s’appliquent qu’aux groupes de quatre personnes et plus.

«Idéalement, on aimerait trouver un jeune homme ou une jeune femme dynamique et plein d’idées pour la campagne de 2015, mais un vieux péquiste frustré ferait aussi l’affaire», a confié une source.

Le caucus bloquiste comptait en effet profiter des célèbres manèges à sensations fortes Le Monstre fédéral et Le Vampire centralisateur, puis se reposer plus tard en journée dans La Grande roue de la défense des intérêts du Québec avant de faire un dernier saut au Cobrastitutionnel.

Or, la perte du quatrième membre de leur escapade remet le périple en question. «C’est plate que les règles de La Ronde sur les tarifs de groupe soient aussi intransigeantes que les règles de la Chambre des communes sur la reconnaissance des partis», s’est désolé un député.

«En toute honnêteté, la grille tarifaire de La Ronde devrait offrir une réponse claire à une question claire, genre: “Acceptez-vous que le Bloc obtienne un rabais de 20 % sur toutes les entrées manèges?”», a ajouté notre source sans qu’on lui pose de questions à ce sujet.

Au moment de mettre en ligne, les députés bloquistes s’obstinaient quant à savoir si les patriotes de 1837 auraient considéré La Ronde comme une fière entreprise canadienne-française ou un reliquat véreux du colonialisme britannique.


Inscrivez-vous!