ALIMENTATION

Étude : Une diète sans gluten réduirait le risque d’être invité à souper chez des amis

5 août 2014
gluten
Ces délicieux gâteaux sans gluten réduisent «de façon significative» le risque de garder des amis. − Crédit image : Cara Faus

Percée majeure dans le domaine de l’alimentation : une étude menée pendant dix ans sur mille adeptes de la diète sans gluten a conclu qu’un tel régime réduisait «de façon significative» le risque que ses adeptes soient invités à souper chez des amis.

«La dernière fois que Patrice est venu manger ici, ça a failli virer en crise humanitaire, explique un homme dont l’ami s’est autodiagnostiqué une intolérance au gluten. Peut pas manger ci, peut pas manger ça, c’était insupportable.»

Plus concrètement, l’étude a conclu que les gens ayant une diète sans gluten sont 84 % moins susceptibles d’être accueillis chez leurs amis un dimanche soir pour un repas, et 72 % moins propices d’organiser un brunch un lundi férié.

«Sérieusement, si Maryse pouvait se contenter de manger ses céréales sans gluten en fermant sa grande trappe, ça passerait encore, affirme un participant. Mais elle fait juste parler de sa criss d’alimentation encore et encore et encore, du fait qu’elle doit être couchée pendant une semaine juste parce qu’elle mange un petit morceau de pain. Heille là! Des caprices de même, ça me donne le goût de lui injecter du gluten directement dans les veines!»

Au moment de mettre en ligne, une étude révélait que les gens suivant une diète paléolithique avait 96 % de chances de perdre tous leurs amis sur une période d’un an.


Inscrivez-vous!