Compressions

Radio-Canada redevient un diffuseur de premier plan en congédiant tous ses employés

26 juin 2014
r-c
«On ne peut plus se permettre le luxe d’avoir du monde sur notre payroll comme au 20e siècle», a indiqué le PDG. − Crédit image : James Cridland

Alors que de profondes transformations affectent le monde médiatique, Radio-Canada a annoncé ce matin qu’elle prévoit «redevenir un diffuseur de premier plan» en congédiant l’ensemble de ses employés d’ici 2015 afin d’atteindre la «stabilité financière».

«On ne parle pas de sacrifices, on parle de crisser tout le monde dehors, a précisé le président de Radio-Canada Hubert T. Lacroix. C’est l’unique façon pour nous de renouer avec notre rôle historique de diffuseur public.»

La mise à pied de tous les employés de la société d’État lui permettra de renouer avec une certaine stabilité financière, selon M. Lacroix. «Aucun revenu, aucune dépense, aucun déficit, c’est tiguidou», a-t-il résumé, philosophe.

«Toutes nos ressources seront désormais investies dans de petites boîtes brunes en carton permettant aux employés de ramasser leurs affaires et de quitter les lieux au plus sacrant, a-t-il poursuivi. On ne peut plus se permettre le luxe d’avoir du monde sur notre payroll comme au 20e siècle.»

Au moment de mettre en ligne, M. Lacroix s’annonçait à lui-même qu’il était congédié.


Inscrivez-vous!