Nécrologie

Dispute entre Mario Beaulieu et ses députés au sujet de la couleur du cercueil du Bloc québécois

16 juin 2014
cercueil
Cette chicane publique survient à quelques mois à peine des obsèques du Bloc, qui devraient avoir lieu d’ici l’hiver. − Crédit image : Will

Sitôt élu, sitôt critiqué. Le nouveau chef du Bloc québécois Mario Beaulieu fait face à une fronde grandissante au sein même de son caucus, alors que les quatre députés qu’il dirige ne sont pas d’accord avec lui sur la couleur que devra avoir le cercueil de leur parti.

«Mario débarque avec ses gros sabots et impose un bleu très foncé et macabre pour orner l’urne funéraire du Bloc, a indiqué un membre influent du caucus de quatre élus. Il nous semble qu’un bleu pâle serait plus rassembleur et ratisserait plus large au sein de la société québécoise.»

Cette dispute publique survient à quelques mois à peine des obsèques du Bloc, qui devraient avoir lieu d’ici l’hiver. «Nous avons reçu deux mandats de nos électeurs en mai 2011 : défendre la nation québécoise à Ottawa et enterrer le mouvement souverainiste de façon élégante. Avec Mario, j’ai peur que nous ne puissions réaliser aucune de ces deux promesses.»

Au moment de mettre en ligne, les anciens chefs Lucien Bouchard et Gilles Duceppe confirmaient qu’ils prévoyaient quitter les funérailles en furie avant de donner des entrevues aux journalistes pour critiquer publiquement la cérémonie.


Inscrivez-vous!