Communisme

Pierre Karl Péladeau se porte à la défense de l’anarcho-syndicalisme

6 mai 2014
1387235738389
M. Péladeau s’est dit «particulièrement inquiet» de la charge à fond de train menée depuis des années par la droite médiatique québécoise contre les principes cardinaux de l’extrême gauche.

Quelques heures après la publication d’une lettre ouverte dans laquelle il déclare son amour envers Radio-Canada, le député péquiste Pierre Karl Péladeau a récidivé cet après-midi en écrivant une missive dans laquelle il se déclare «profondément amoureux des principes anarcho-syndicalistes».

«La nationalisation des entreprises privées et la prise en charge des moyens de production par des assemblées citoyennes indépendantes sont au coeur de mon identité en tant que Québécois et homme d’affaires, a écrit le magnat de la presse. Abandonner ces principes, c’est renier une partie de notre héritage.»

M. Péladeau s’est dit «particulièrement inquiet» de la charge à fond de train menée depuis des années par la droite médiatique québécoise contre les principes cardinaux de l’extrême gauche.

«Je me bats depuis des années contre le pouvoir sans cesse grandissant des capitalistes véreux qui font de l’argent sur le dos de simples travailleurs, a-t-il indiqué. J’invite donc les prolétaires à s’unir et à combattre ce vent de droite qui souffle sur notre nation.»

Au moment de mettre en ligne, M. Péladeau préparait une troisième lettre dénonçant la concentration des médias au Québec.


Inscrivez-vous!