VENDREDI SAINT

Des partisans du Canadien se font crucifier au Centre Bell pour demander une victoire

18 avril 2014
ch
«Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi Alex Galchenyuk nous a-t-il abandonnés?» s'est écrié un fidèle. − Crédit image : istolethetv

À quelques heures du deuxième match de la série Canadien-Lightning, des centaines de partisans du Tricolore ont poursuivi une tradition millénaire en ce Vendredi saint en se faisant crucifier devant le Centre Bell afin d’implorer les dieux du hockey d’accorder la victoire à leur club.

«Père, pardonne-leur, Stamkos et Hedman ne savent pas ce qu’ils font! a imploré un homme tandis qu’on lui enfonçait des clous de neuf pouces dans les paumes. Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés, et sortez de la zone en passant par les bandes!»

«Michel Therrien, entre tes mains, je remets mon esprit!» s’est écrié un autre alors qu’on serrait sa tête dans une couronne d’épines. «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi Alex Galchenyuk nous a-t-il abandonnés?» a aussi hurlé un partisan qu’une pom-pom girl abreuvait de vinaigre.

L’Évangile selon saint François Gagnon nous indique que ces sacrifices visent à expier les fautes des partisans, eux qui ont souvent perdu espoir au cours des dernières saisons. «Que celui qui n’a jamais laissé passer un tir du poignet de la lucarne entre ses jambières lui lance la première rondelle» (Lettre aux Corinthiens de RDS, 23:43), a écrit le célèbre apôtre.

Au moment de mettre en ligne, Mel Gibson obtenait le rôle de Jesus Price dans le film hollywoodien La Passion du Canadien, à l’affiche dès que le CH remportera sa 25e Coupe Stanley.


Inscrivez-vous!