Élections

Québec solidaire s’engage à syndiquer les ministres du gouvernement

2 avril 2014
QS
Le prochain conseil des ministres sera consacré à une grève générale illimitée, promet Québec solidaire. − Crédit image : La Riposte

Un gouvernement mené par Québec solidaire ferait signer à tous ses ministres une carte d’accréditation syndicale et déclencherait le processus pour que la nouvelle unité soit incorporée au sein d’une centrale provinciale comme la CSN ou la FTQ, a annoncé Françoise David ce matin.

«Ces gens-là travaillent des heures de fou, n’ont pas droit à leurs pause-écran de 15 minutes réglementaires et sont forcés d’accepter l’autorité suprême du premier ministre sous peine d’être congédié, s’est indignée Mme David. À un moment donné, l’exploitation, ça suffit.»

La co-porte-parole solidaire a affirmé que le syndicat des ministres revendiquerait la fin de la disponibilité 24/7, la rémunération des entrevues aux médias à taux horaire et demi (temps double si l’intervieweur est un gars de la radio de Québec) et une allocation de 50$ par question partisane posée en commission parlementaire.

L’embauche de chauffeurs de limousine capable de faire des burns aux lumières vertes, la fin du punching clock à l’entrée du Salon bleu et l’assurance par écrit que Daniel Breton n’assistera plus jamais à un conseil des ministres sont aussi dans les cartons, mais ces éléments feront l’objet de discussions ultérieures.

Au moment de mettre en ligne, un lecteur de cet article écrivait au Navet pour suggérer une blague de lock-out mettant en vedette Pierre Karl Péladeau.


Inscrivez-vous!