Démocratie

Manifestation contre la brutalité policière : Sting attristé par les slogans

15 mars 2014
police
Ces manifestants ont été arrêtés pour avoir dénoncé la répression de la chanson Every Breathe You Take − Crédit image : Gerry Lauzon

Étonné par les slogans entendus au cours de la manifestation contre la brutalité policière, le chanteur Sting s’est dit «profondément attristé» d’être victime d’attaques qu’il juge «injustes, gratuites et plus dévastatrices qu’une mauvaise critique dans le Rolling Stone».

«Je ne comprends pas qu’on puisse prendre la rue pour scander « Fuck The Police », a indiqué le chanteur britannique. Notre dernier show à Montréal remonte à 2007, et on n’a pas sorti de nouvel opus depuis 1983. N’y a-t-il pas des causes plus pressantes que de dénoncer un groupe rock dont les plus belles années sont passées?»

Le compositeur de Every Breathe You Take s’estime dépassé par les critiques voulant que sa formation soit au service de la bourgeoisie en plus de pratiquer le profilage racial. «On a participé à un gros show pour appuyer Amnistie internationale, dénoncé la dictature au Chili et milité pour la sauvegarde de la jungle amazonienne, a énuméré le chanteur. Et on n’a jamais utilisé de taser gun contre personne, ni fait d’arrestation arbitraire basée sur les croyances politiques d’un citoyen!»

Au moment de mettre en ligne, des manifestants anarchistes préparaient une manifestation sous le thème «Fuck Nickelback».


Inscrivez-vous!