Élections

Legault veut «respecter les contribuables» en fermant le métro, les musées et les parcs pour enfants

14 mars 2014
Francois Legault, Stephane Le Bouyonnec
Après Québec, François Legault a détaillé ce matin les projets et services qu'il compte sabrer à Montréal une fois élu. − Crédit image : Huffington Post Québec

Après s‘être opposé au financement public de l’Anneau de glace et de la salle de spectacles de Robert Lepage à Québec, le chef de la CAQ François Legault a annoncé ce matin ses plans pour Montréal, qui consistent à fermer le métro, tous les musées et les parcs pour enfants, particulièrement ceux comptant des balançoires et des jets d’eau amusants.

«Ça coûte cher au contribuable tout ça, a-t-il tranché en point de presse au centre-ville. Il est temps que les payeurs de taxes se fassent respecter et cessent de faire vivre artificiellement le transport en commun, l’art et les loisirs destinés aux enfants en bas âge… heille, c’est quoi ça, là-bas? Un hôpital? Ouais, faudrait fermer ça aussi.»

M. Legault s’est également engagé à «mettre le feu» au pavillon Judith-Jasmin de l’UQAM et à «laisser s’écrouler sans le remplacer» l’échangeur Turcot, encore une fois pour «remettre en ordre les finances publiques».

«On a assez pressé le citron du contribuable, il est grand temps de faire des choix et de mettre la hache dans les dépenses frivoles, a-t-il expliqué. Les trottoirs, les piscines municipales, les pistes cyclables, le Biodôme, les fleurs, l’eau potable, l’air pur, la police : on doit toute annuler ça si on veut vivre selon nos moyens.»

Au moment de mettre en ligne, le chef caquiste parlait de faire fondre l’armature du pont Champlain pour vendre le métal et profiter de la remontée du prix des matières premières.


Inscrivez-vous!