Élections

Marois en passe une vite au lieutenant-gouverneur et lui fait signer une déclaration d’indépendance

5 mars 2014
quebecflag
Grâce au subterfuge de Pauline Marois, le Québec est maintenant un pays. − Crédit image : Mararie

En visite officielle pour le déclenchement des élections, la première ministre Pauline Marois en a passé une petite vite au lieutenant-gouverneur ce matin en lui faisant signer sans qu’il ne s’en rende compte une déclaration issue du conseil des ministres qui proclame l’indépendance du Québec en tant qu’État souverain.

«Vous n’avez qu’à signer ici, ici et ici pour dissoudre l’Assemblée nationale et envoyer la province en élections, a expliqué la chef péquiste sans préciser que l’un des documents en question était en fait une résolution ministérielle proclamant que l’État du Québec était une nation souveraine. Et mettez vos initiales en bas de chaque page, s’il-vous-plaît, pour qu’on soit sûr que ce soit bien vous.»

Mme Marois a ensuite arraché les feuilles des mains du lieutenant-gouverneur et s’est sauvée avec avant que le pauvre homme ne se rende compte du subterfuge, selon des témoins.

Comme le lieutenant-gouverneur représente l’autorité sacré de la reine du Canada, le texte a force de loi et le Québec est aujourd’hui une nation souveraine reconnue par la communauté internationale, ont confirmé des juristes.

Ce geste audacieux de Mme Marois constitue en fait la deuxième étape de sa démarche vers  la souveraineté, après avoir déjà décrété unilatéralement l’indépendance de la province à l’issue d’une réunion avec ses ministres le 24 juin dernier.

Au moment de mettre en ligne, le lieutenant-gouverneur se rendait compte qu’il venait aussi de s’abonner sans le vouloir à la revue Reader’s Digest.


Inscrivez-vous!