Charte des valeurs

Un homme «scandalisé» d’apprendre que son ami pro-Charte n’est pas xénophobe

24 février 2014
minarets
«Il n’a même pas utilisé les termes “terroristes”, “charia” ou intégristes”!» a fulminé l'homme. − Crédit image : Eusebius

C’est avec colère et consternation qu’un homme de la région de Montréal a constaté ce matin que son ami, qui se dit ouvertement en faveur de la Charte des valeurs proposée par le Parti québécois, ne porte en lui aucune valeur xénophobe, raciste ou rétrograde, et que ses opinions ne sont pas basées sur une série d’anecdotes montées en épingle par les médias.

«On a parlé de niqab, d’espace public et de laïcité pendant deux heures et il n’a pas dit une seule fois que les Arabes devraient retourner dans leur pays ou que les femmes qui portent le voile sont des maudites folles, s’est indigné l’homme. Il n’a même pas utilisé les termes “terroristes”, “charia” ou intégristes”!»

«C’est tellement frustrant!», a-t-il fulminé.

L’homme a été particulièrement outré du fait que son interlocuteur n’utilise pas d’arguments vulgaires, intolérants ou haineux pour défendre son point de vue pro-Charte.

«Ça aurait été tellement plus facile pour moi de faire abstraction de ses idées et de le dénigrer en le traitant de gros cave inculte qui a peur de l’Autre, s’est-il emporté. Pourquoi n’est-il pas comme les Pineault-Caron, hein?»

Au moment de mettre en ligne, l’individu pro-Charte persistait à être un homme civilisé qui débat de façon rationnelle.


Inscrivez-vous!