Sotchi

Carey Price s’excuse auprès de ses détracteurs pour la piètre médaille d’or gagnée à Sotchi

24 février 2014
price2
«Je me réconforte en me disant que l’important, c’est de participer», a indiqué Carey Price. − Crédit image : Kristian Servant

Visiblement dépité par sa contre-performance à Sotchi, le gardien partant d’Équipe Canada Carey Price a tenu à offrir ses sincères excuses ce matin aux nombreux détracteurs montréalais qui le considèrent comme un athlète moyen, surévalué et qui n’a jamais rien gagné.

«J’accepte vos critiques et le blâme qui vient avec, a déclaré les yeux pleins d’eau celui qui a maintenu une moyenne de buts alloués de 0,59 lors du tournoi olympique. Je me réconforte en me disant que l’important, c’est de participer.»

Le numéro 31 du Canadien de Montréal a en effet été la cible de plusieurs critiques acerbes ces dernières heures en provenance d’amateurs n’ayant toujours pas digéré l’échange de son rival Jaroslav Halak il y a quatre ans.

«Je suis d’accord avec eux: je n’aurais jamais dû accorder ce but contre la Norvège en ronde préliminaire, a admis le gardien en gossant nerveusement avec le ruban de sa médaille d’or. Ça veut dire que je dois contrinuer à travailler fort et espérer avoir l’occasion de me racheter dans quatre ans.»

Au moment de mettre en ligne, le cerbère ayant terminé le tournoi avec un pourcentage d’arrêt de ,973 indiquait qu’il allait demander à être échangé contre un petit attaquant québécois francophone de 20 ans qui jouera 3 minutes par match sur le quatrième trio dans cinq ans.


Inscrivez-vous!