Météo

Froid intense: la police de Montréal recommande aux sans-abris de se louer un appartement chauffé

23 janvier 2014
froid
«Les itinérants gagneraient à ouvrir un journal et à se dénicher un petit logement coquet et tout équipé sur le Plateau», a affirmé un porte-parole. − Crédit image : Edward Stojakovic

Affirmant que le froid polaire qui enveloppe Montréal depuis quelques jours constitue un sérieux risque pour la santé, les policiers de la ville ont «fortement conseillé» ce matin aux sans-abris de se louer «un petit appartement chauffé, bien isolé et meublé» afin d’éviter l’hypothermie.

Le SPVM a assuré en conférence de presse qu’une personne ayant signé un bail ou un contrat de sous-location pour un deux et demi sur le Plateau court «infiniment moins de risques» qu’un homme arpentant les rues du centre-ville à la recherche d’une source artificielle de chaleur.

«Les itinérants gagneraient à ouvrir un journal et à se dénicher un petit logement coquet et tout équipé sur le Plateau, ne serait-ce que pour une semaine, a affirmé un porte-parole. C’est le genre de mesure simple et efficace qui a le potentiel de faire une grande différence.»

S’ils sont incapables de se trouver un deux et demi d’ici la tombée de la nuit, les sans-abris peuvent se rabattre sur une suite dans un hôtel du Vieux-Montréal, un voyage dans un pays chaud ou l’achat d’une maison en banlieue, a indiqué le porte-parole. «Franchement, avec toutes ces options, seuls les téméraires et les insouçiants ne trouveront pas une façon d’échapper au vortex polaire», a conclu le policier.

Au moment de mettre en ligne, le SPVM suggérait aux familles monoparentales souffrant de malnutrition d’aller faire une «grosse épicerie».


Inscrivez-vous!